Actualités

Les grottes de Fontrabiouse

panorama_fontrabiouse
fontrabiouse

Situé au nord de Formiguères et à la limite du département de l'Ariège, Fontrabiouse est un village pittoresque du Capcir, construit sur un massif calcaire très ancien. Depuis des siècles, un ruisseau prenant sa source sur les hauts sommets a creusé sous ce massif un des plus beaux souterrains de France.


fontrabiouse

Située dans le village de Fontrabiouse, à 1530 m d'altitude, la grotte fut découverte par le plus grand des hasards en 1958, à la suite d'extraction de marbre bleu dans une carrière servant à la construction du barrage de Matemale. Le tir de mine fit alors apparaître une cavité spacieuse s’étalant sur deux niveaux qui restera le domaine réservé des spéléologues durant 25 années.


fontrabiouse

La partie du réseau supérieur de la grotte est aménagée à travers un cheminement en deux niveaux reliés par un escalier, sur plus d'un kilomètre. De salle en salle, au premier niveau, à près de 80 m sous terre, un lac, des colonnes, des centaines de fistuleuses (première étape de la formation de la stalactite, s’allonge de un à deux centimètres tous les dix à quinze ans.), stalagmites, stalactites, accueillent le public depuis 1983. La visite peut se faire par bon ou mauvais temps, car la température y est constante, 6° C toute l’année. 😉

Les grottes des Canalettes

panorama_fontrabiouse
canalettes

Ensemble de grottes situées près de Villefranche-de-Conflent à 30 mn de Perpignan, il comprend notamment la grotte de Fuilla, la grotte des Canalettes, la grotte des Grandes Canalettes, la Cova Bastera et la grotte de Villefranche. Elle se situe à 300 mètres de la Cité Médiévale de Villefranche de Conflent, sur la route de Corneilla de Conflent et Vernet-les-Bains.


canalettes

Elle fait partie d'un vaste réseau souterrain de canaux et de lacs, du massif du Canigou, appelé réseau Fuilla-Canalettes, découvert par hasard en 1951 par M. Motte, et présenté en 1957 à Henri Salvayre, hydrogéologue et spécialiste du monde souterrain. En 1978, une rencontre avec Edmond Delonca, alors foreur de son état permet d'entreprendre des travaux importants. En 1981, le réseau commence à être exploré par Henri Salvayre, en compagnie d'Edmond Delonca, Joseph Pujol, ancien mineur, et Henri Lozano, spéléologue, membre du Groupe d'Étude du Karst de Villefranche de Conflent. En 1982, ils découvrent la « Salle Blanche », qui les incitent à ouvrir la grotte au public.


canalettes

L'été, toutes les heures, de 11h à 18h, juste en présentant son ticket d'entrée du jour, on peut assister gratuitement à un superbe spectacle son et lumièreaux travers de la salle de la Draperie, du lac aux Atolls, et de la grandiose salle du temple d'Angkor. La grotte des Grandes Canalettes peut être visitée presque toute l'année (des vacances scolaires de février jusqu'au jour de l'An), sans guide. Une partie du parcours est accessible aux personnes handicapées.

La grotte Cova Bastera

panorama_cova_bastera
cova_bastera

"La Cova Bastera" ou "Grotte fortifiée" située à Villefranche-de-Conflent, est au départ une grotte naturelle.


cova_bastera

La ville de Villefranche fut assiégée plusieurs fois par les Français et les Espagnols jusqu’à sa prise définitive par les Français en 1654. Le Traité des Pyrénées de 1659 entérine cette annexion. En 1668, le Chevalier Nicolas de Clerville rédige un mémoire sur la nécessité de renforcer Villefranche-de-Conflent afin de protéger le passage des Pyrénées.


cova_bastera

Vauban, ingénieur ordinaire du roi en 1655 puis commissaire général des Fortifications en 1678, propose alors son projet pour la ville, la re fortification de Villefranche, la construction du Fort Libéria. Le projet de Vauban comporte également l’aménagement d’une grotte bastionnée, la Cova Bastera. Cette cavité de 322 mètres de long est accessible par un escalier fortifié qui communiquait avec le bastion de la Montagne. L’aménagement de la Cova Bastera s’achève en 1707. Malheureusement, Vauban ne verra jamais la réalisation de son projet puisqu'il meurt la même année. Le site est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2008.