Actualités
panorama_forteresse_de_salses

FORTERESSE DE SALSES LE CHATEAU

porte_des_pays_catalans

La ville

Située à 17 km au nord de Perpignan dans les Corbières maritimes, Salses le Château constitue la porte des pays catalans en venant du nord car elle était espagnole jusqu'en 1659, date du traité des Pyrénées qui délimita la frontière avec le Royaume de France, comme en témoigne le château, forteresse la plus septentrionale des Rois de Majorque. Un monument de sculpture moderne "Porte des pays catalans" a été érigé environ 2 km au nord de l'aire d'autoroute du Château de Salses.

étang_de_salses

L'étang de Salses

L'étang de Salses (ou étang de Leucate) est une lagune du littoral languedocien. Il se partage entre les départements des Pyrénées-Orientales et de l'Aude. Concernant la situation géologique, il faut savoir que l'étang de Salses est d'origine marécageuse, les marécages s'étendant vers l'Ouest et le Sud. Ils ont en grande partie été asséchés. Ainsi, Elne était une ville côtière, la plaine du Roussillon était impraticable, et les abords de l'étang de Salses trop humides pour pouvoir y vivre. Par ailleurs il était balayé par la Tramontane, violente, qui suit les contours des Corbières pour souffler sur l'eau. C'est d'ailleurs la tramontane qui assure la purge de l'étang des limons qui s'entassent.

la_forteresse

La forteresse

En 1496, par suite de la destruction du village et du château de Salses par l'armée française, les rois catholiques, Ferdinand II d'Aragon et Isabelle de Castille, décident la construction de la forteresse. Construite très rapidement entre 1497 et 1504 par le commandeur Ramírez, grand artilleur du Roi et par l'ingénieur Francisco Ramiro López, la forteresse gardait l'ancienne frontière entre la Catalogne et la France, face à la forteresse française de Leucate, aujourd'hui détruite. Cette forteresse aurait coûté 500 kg d'or, soit 20 % du budget de la Castille. Enfin, la forteresse est définitivement conquise par les Français, le 5 septembre 1642. En 1659, la forteresse perd son intérêt stratégique avec la signature du traité des Pyrénées, le 16 novembre. En effet, le traité entérine l'appartenance définitive du Roussillon à la France et la forteresse se retrouve ainsi loin de la frontière. Elle est partiellement restaurée et transformée à partir de 1691 sous la responsabilité de Vauban. Elle sert tour à tour de prison d'État notamment pour les responsables de l'affaire des poisons (1682-1683) sous Louis XIV[4], puis de magasin à poudre pendant tout le XIXe siècle. La forteresse de Salses est classée monument historique en 1886.

Le_châtelet_d'entrée

Le châtelet d'entrée

Le châtelet d'entrée protège le point faible de la forteresse, à savoir son unique entrée.Pour pénétrer dans la forteresse, il faut traverser plusieurs obstacles. Il faut, d'abord, franchir un pont dormant, puis une barbacane, puis un pont-levis à flèches pour accéder à la demi-lune. Il faut parcourir, alors, un passage coudé avant de traverser un second pont dormant et arriver devant le châtelet d'entrée.Le châtelet est purement ornemental et n'est extérieurement pourvu d'aucun moyen défensif.

les_fossés

Le fossé

Le fossé est large de 12 à 15 mètres. Le fond du fossé est du même niveau que les salles les plus basses de la forteresse. Ceci permet d'émettre l'hypothèse que la forteresse a été bâtie à partir d'une immense excavation naturelle. Au centre du fossé court une cunette en pierre. La cunette est une sorte de canal d'évacuation ou de rigole qui permet de drainer les eaux des fortes pluies qui tombent en Roussillon. En effet, les pluies abondantes lors des orages notamment, transforment rapidement le fossé en marécage. C'est encore le cas de nos jours. Ces fossés ont été en eau au XIXe siècle et ont entrainé des désordres très importants dans les maçonneries des galeries d'écoute.

La_place_d'armes

La place d'armes

Elle possède en son centre un puits. Alors que la forteresse possède 14 autres puits, essentiellement prévus pour récupérer de l'eau afin de refroidir les canons, celui-ci était destiné aux hommes et aux chevaux. L'eau du puits affleure à quatre mètres de profondeur environ, soit au niveau de la nappe phréatique. La cour est bordée sur trois côtés d'un portique à arcades qui donne accès à la chapelle voûtée et aux écuries surmontées de trois niveaux de casernement.

La_tour_de_l'hommage

La tour de l'Hommage

La tour de l'Hommage est le donjon de la forteresse. Le donjon fonctionne comme un ultime refuge. Il est isolé de tout par un habile système de pont-levis et de cours. Il peut, par ailleurs, assurer sa propre défense grâce à de multiples chambres de tir disposées sous tous les angles. Les couloirs étroits imposent aux assaillants de sortir un par un des passages, sous les feux croisés des défenseurs.

La_place_d'armes
panorama_forteresse_de_salses